Aujourd'hui, je me lance un mini-défi : celui de chroniquer un roman policier. J'ai lu une liste assez conséquente de polars et de thrillers, mais c'est pourtant un exercice que je n'ai pas encore pu réaliser depuis l'ouverture de ce blog. Et pour cause, cela faisait un bon petit moment que je n'avais rien lu de ce genre ! Chose à laquelle j'ai remédié cette semaine en lisant Dame de trèfle d'Alexis Lecaye. Allez, je me lance, soyez indulgents ;)

 

 

dame-trefle

 

Quatrième de couverture

Une jeune femme inconnue est découverte dans le coma au bas d'un pont de Paris, baignant dans une mare de sang qui n'est pas le sien. Qui est la victime ? D'où vient ce tortionnaire au magnétisme irrésistible qui traque et élimine les témoins ? Que cherche-t-il ?
Alors que l'enquête démarre, la vie du commissaire Martin, nouveau père et plus que jamais amoureux, est toujours aussi compliquée... Martin et ses équipiers vont bientôt découvrir qu'ils sont engagés dans une course sans merci avec un manipulateur-assassin aussi terrifiant qu'insaisissable. L'enjeu : deux enfants, perdus dans la ville...

 

Mon avis

Dame de trèfle est le dernier roman de la série d'Alexis Lecaye et s'inscrit dans la même lignée que les précédents (Dame de coeur, Dame de pique et Dame de carreau). Tous ces opus ont en commun deux éléments principaux : un meurtre sordide de femme et un assassin déviant. On retrouve ici le commissaire Martin, un quadragénaire marginal et aigri, assez introverti et en proie à une vie sentimentale vacillante. Cette fois, lui et son équipe sont appelés à résoudre une affaire pour le moins mystérieuse impliquant au départ au moins deux victimes et deux enfants à protéger. Sans dévoiler l'intrigue, celle-ci est pleine de rebondissements et nous emmène à la poursuite d'un homme très rusé et prêt à tout pour atteindre son but.
Alexis Lecaye est le scénariste de la série Julie Lescaut, ce qui explique pourquoi les scènes de ses romans sont parfaitement décrites et sont composées à la façon d'une série télévisée. Grâce aux descriptions réalistes, on est capable de visualiser l'action comme si on la regardait à la télévision. On connaît très rapidement l'identité du tueur, mais l'histoire qui se cache derrière ses crimes est développée petit à petit au fil du roman. Comme pour ses précédents romans, j'ai trouvé intéressant le fait de mettre en parallèle l'avancée de l'enquête et celle du meurtrier, qui a souvent une longueur d'avance sur la police, ce qui rend l'intrigue palpitante. Parallèlement à l'enquête, on suit les aventures personnelles du commissaire Martin et ses déboires amoureux, qui ont toujours en fin de compte un rapport avec l'enquête en cours. J'ai beaucoup aimé la façon dont toutes les petites histoires parallèles s'imbriquent et se rejoigne jusqu'à ce que tout coule de source, c'est toujours ma partie préférée dans les romans policiers. J'ai également apprécié l'histoire du tueur, qui soulève un problème on ne peut plus actuel et qui nous rappelle que les personnes agissant dans ce genre de cercle sont parmi les plus dangereuses car elles ont un pouvoir hypnotique et beaucoup de charisme. Mais je n'en dis pas plus pour ne rien révéler ;) Donc, je vous recommence bien entendu de lire Dame de trèfle (et les autres de la série) qui est une lecture plutôt divertissante !

 

 

Challenge-douce-France

Lecture 4/7




[Petit rappel] : Il ne vous reste que jusqu'à ce soir pour participer au concours et tenter de gagner un chouette petit kit d'accompagnement de lecture ;)