Il y a parfois des romans comme ça, que tout le monde a lu sauf nous, qu'il faut absolument avoir lu dans sa vie et qui nous valent des yeux méga écarquillés de la part de ceux à qui on ose avouer ne pas les avoir lus... Un peu comme quand je vous ai annoncé la semaine dernière que je n'avais pas lu Orgueil et Préjugés ! Et bien, devinez quoi, je n'avais pas lu non plus L'Alchimiste de Paulo Coelho ;) J'ai mis cette chronique dans la rubrique "Classiques", car je pense que comme Le Petit Prince, c'est un classique en matière de conte (petite précision pour éviter toute ambigüité au niveau du terme ^^)

 

9782290004449

 

Quatrième de couverture

L'Alchimiste est le récit d'une quête, celle de Santiago, un jeune berger andalou parti à la recherche d'un trésor enfoui au pied des Pyramides. Dans le désert, initié par l'alchimiste, il apprendra à écouter son coeur, à lire les signes du destin et, par-dessus tout, à aller au bout de son rêve. Destiné à l'enfant que chaque être cache en soi, L'Alchimiste est un merveilleux conte philosophique, que l'on compare souvent au 'Petit Prince', de Saint Exupéry, et à 'Jonathan Livingston le Goéland', de Richard Bach. 

 

Logo Coup de coeur

 

Mon avis

Je ne sais pas par où commencer tellement j'ai aimé ce roman ! Moi qui suis une inconditionnelle des contes en tous genre, et surtout de ceux à morale philosophique, j'ai été enchantée par ce petit voyage au coeur de la Légende Personnelle du jeune berger. Suite à un rêve récurrent et sur les conseils d'une gitane diseuse de bonne aventure, Santiago part à la recherche d'un trésor enfoui au pied des Pyramides d'Egypte. Au cours de son voyage à travers l'Afrique du Nord, il fera plusieurs rencontres cruciales qui l'accompagneront sur le chemin qui mène à sa destinée. Avec l'aide de l'Alchimiste, qu'il rencontre dans la désert égyptien, notre jeune héros va apprendre à écouter son coeur et à percevoir les signes de l'Univers qui lui permettront de mener à bien sa quête. Il va également rencontrer le grand Amour et y puiser la force nécessaire pour aller jusqu'au bout.
Je suis partie avec pas mal d'a priori sur ce livre :  j'en attendais beaucoup et j'avais été un peu découragée par les nombreux avis très mitigés sur la toile. Tout compte fait, mes attentes ont été dépassées, je me suis régalée à la lecture de ce conte ! La plume de Coelho est fluide, simple et très accessible, parfaitement en adéquation avec le modèle du conte. Il emploie un vocabulaire qui fait rêver, très imagé et en même temps vraiment facile d'accès pour saisir les idées philosophiques et les principes clés du roman. Coelho explore le domaine spirituel avec beaucoup d'aisance et donne un fort caractère aux choses invisibles qui nous entourent, en nous faisant passer le message d'être toujours attentifs à ce qui se passe autour et à l'intérieur de nous pour pouvoir aller au bout de nos rêves. La fin du roman m'a arraché un sourire attendri car le dénouement présente une belle leçon de vie au lecteur. 
J'ai beaucoup aimé les personnages également. Santiago est loin d'être un jeune homme naïf, il a au contraire un esprit bien aiguisé qu'il apprend à apprivoiser tout au long de son périple. De même que Candide, il ne se méfie pas des gens car son coeur est plein de bonté, ce qui lui vaudra certes beaucoup de désagréments, mais c'est surtout ce qui va le conduire au bout de sa quête. L'Alchimiste, quant à lui, représente bien la sagesse, le maître que l'on croise souvent au détour des contes et légendes, celui qui va enseigner tout ce qu'il sait au héros. Ici, son rôle est primordial puisqu'il permet à Santiago d'ouvrir son coeur et son esprit aux signes du destin afin de comprendre le Langage du Monde.
En conclusion, L'Alchimiste est selon moi un petit bijou de la littérature contemporaine et qui est à mettre entre toutes les mains, surtout celles qui croient encore en leurs rêves et à qui la vie joue souvent des tours.