Ouf, je trouve quelques instants pour me poser devant mon ordinateur et rédiger ma chronique... Il faut dire que depuis deux jours il fait une chaleur incroyable ici, autour de 40°C en moyenne, très humide, ce qui ne donne pas vraiment envie de rester longtemps devant un ordi... Du coup j'ai eu plein de temps pour avancer mes lectures, et j'ai enfin terminé L'armoire des robes oubliées de Riikka Pulkkinen.

 

L-armoire-des-robes-oubliees_lightbox

 

Résumé

Alors que sa grand-mère Elsa se meurt d'un cancer foudroyant et que tous ses proches se rassemblent pour adoucir ses derniers jours, Anna découvre que, derrière le mariage apparemment heureux de ses grands-parents, se cache un drame qui a marqué à jamais tous les membres de sa famille. 
Une vieille robe trouvée par hasard, et dont elle apprend qu'elle aurait appartenu à une certaine Eeva, va réveiller le passé. Cette Eeva, dont on ne lui a jamais parlé, aurait été, dans les années 60, la nourrice de sa mère. Mais Anna ne tarde pas à comprendre qu'elle a été beaucoup plus qu'une employée et que son grand-père, peintre célèbre, l'a profondément aimée...


Logo Coup de coeur



Mon avis

Cela faisait un moment que je n'avais pas eu un coup de coeur pour un "gros" livre. L'armoire des robes oubliées est un roman très dense, qui ne se lit pas en quelques heures, mais qui se savoure. J'ai volontairement ralenti ma lecture à plusieurs reprises afin de retarder la fin de l'histoire, chose que je ne fais presque jamais. A à peine 30 ans, Riikka Pulkkinen détonne avec sa plume sensible et poétique, son choix des mots et de tournures de phrases qui laissent le lecteur rêveur et suspendu à ses lignes. Le roman met en scène 3 générations de femmes : Elsa, la grand-mère, Eleonoora, la mère, et Anna, la petite-fille. Le récit alterne les points de vue de chacune de ces femmes plus attendrissantes les unes que les autres. Elsa se meurt, mais elle tient à profiter le plus possible de ses derniers jours avec sa famille. Lors d'une visite à sa grand-mère, Anna trouve une robe dans une vieille armoire, une robe qui appartenait à une autre femme étrangère à la famille, mais qui aura marqué son destin à jamais...
Riikka Pulkkinen jongle avec subtilité et tendresse entre le présent et le passé, les faisant s'entrecroiser jusqu'à parfois se confondre. On plonge au coeur des années 60, en pleines révolutions, au son de la musique des Beatles et des protestations anti-guerre. C'est sur ce fond historique que l'on découvre l'histoire d'Eeva, narrée à la première personne et qui nous transmet toutes les émotions reliées à l'amour interdit. Chacun des personnages est décrit tout en finesse et il est aisé de se reconnaître en une partie de chacun d'eux. Il s'agit de l'histoire perpétuelle et universelle de l'amour, avec tout ce qu'il peut susciter chez l'être humain, dans toute sa complexité et sa tendresse. La maladie, la perte d'êtres chers, l'importance de la famille sont d'autres thèmes importants abordés dans ce roman. L'armoire des robes oubliées est un récit qui se savoure du début à la fin, et il est de ceux qui réveillent beaucoup d'émotions en chaque lecteur. Les scènes familiales de partage entre Anna et son grand-père Martti sont très touchantes, et les descriptions de paysages finlandais sont dépaysantes à souhait. C'est un pari réussi pour Riikka Pulkkinen qui a su me transporter. Alors n'hésitez plus et allez vous aussi ouvrir l'armoire ;)


9782264050694lechevalso

Lecture 2/??

 

Logo Cercle

Ronde de juin/juillet