Ouf, enfin le weekend (oui, bon, mon weekend commence le mercredi soir...) ! J'ai l'impression de passer beaucoup de temps à me plaindre ici du manque de temps que j'ai dans la vie, mais j'apprends doucement, tranquillement, à m'organiser, et j'essaye de vous procurer un peu de lecture le plus souvent que je peux, alors pardonnez-moi d'avance ;) Bref, comme je disais, c'est déjà le weekend pour moi, ce qui me donne un petit break pour vous écrire une nouvelle chronique (sur les 6 que j'ai à rédiger...) Une fois n'est pas coutume, c'est un recueil de nouvelles un peu particulier que je vous propose aujourd'hui, C2H4O2 de Condie Raïs, gentiment envoyé par l'auteur.

 

couv7637103

 

Quatrième de couverture

Une sociopathe qui tue tous ceux qu’elle touche, un frappadingue qui veut réussir dans le roman sentimental, une stagiaire subissant un harcèlement d’un nouveau genre, une dingue qui pense que John Wayne est toujours vivant, une petite fille inquiétante, un gigolo qui picole comme un trou, une femme humiliée et des philosophes néo-kantiens qui s’étripent… Tels sont les personnages de ces huit nouvelles dans lesquelles on oublie souvent que boire et fumer nuisent dangereusement à la santé.

 

Mon avis

Autant le dire d'entrée, je ne suis habituellement pas une adepte des nouvelles, que je trouve en général trop courtes et qui me laissent un sentiment d'inachevé. Alors j'avoue que j'y suis allée un peu à reculons lorsque Condie Raïs m'a contactée pour que je lise et chronique son recueil, bien que je fus très flattée de son intérêt ! J'ai finalement plongé dans ce livre au titre nébuleux le weekend dernier, et je n'en ai fait qu'une bouchée ! J'ai vraiment été agréablement surprise par ce petit opus d'une centaine de pages, et par ces nouvelles percutantes et bien écrites. Le ton employé m'a tout de suite plu, et j'ai volontiers embarqué dans l'univers de l'auteur. Les huit nouvelles présentes dans le recueil sont toutes teintées de cynisme et d'humour noir, allant parfois même jusqu'à être un peu glauques pour certaines. J'ai beaucoup souri, je me suis régalée ! J'ai beaucoup aimé les références à des auteurs et à des romans en vogue récemment dans les trois premières nouvelles. Ma préférée a été la deuxième, Pars vite mais ne reviens pas trop tard, qui m'a littéralement faite plier en deux de rire ! J'ai beaucoup aimé la façon dont elle démonte le côté un peu gnan-gnan des romances littéraires. En fait, je crois que je me suis beaucoup reconnue dans le ton et la façon d'écrire de l'auteur, c'est tout à fait mon type d'humour. Je n'ai trouvé presque aucun bémol à C2H4O2, si ce n'est peut-être quelques longueurs concernant 2 ou 3 nouvelles... Bref, c'est un petit livre qui m'a fait beaucoup de bien ! Un énorme merci à Condie Raïs pour m'avoir fait découvrir son univers et pour m'avoir fait confiance !

 

76586717_p

130 pages

 

PAL2