Je profite du temps que j'ai devant moi et de ma motivation pour continuer dans ma lancée de rédaction de chroniques ! Peut-être qu'à ce rythme-là j'aurai vite rattrapé mon retard ;) Il y a quelques mois, je vous parlais de L'ultime secret de Frida K. de Gregorio Leon, que j'avais repéré et tout de suite mis dans ma wishlist. Eh bien chanceuse que je suis, je l'ai trouvé au pied du sapin cette année, et il n'a pas fait long feu dans ma PAL ;)

 

81139504_p

 

Quatrième de couverture

Un autoportrait de Frida Kahlo a été volé à Mexico. Une jeune détective privée espagnole, Daniela Ackerman, est envoyée sur place pour le retrouver et fait une découverte surprenante : la toile contiendrait un message codé à destination de Léon Trotski, le célèbre révolutionnaire… devenu l’amant de Frida Kahlo pendant l’exil mexicain de celui-ci. Au même moment, une série de meurtres défraye la chronique : les cadavres de strip-teaseuses sont retrouvés mutilés, l’image de la Santa Muerte, l’Ange de la mort, tatouée sur le sein gauche, tandis que des autels consacrés à cette secte religieuse rivale du Vatican sont détruits. 
Daniela se retrouve ainsi plongée dans une enquête mêlant narcotrafiquants dévots de la Santa Muerte, évêques officieux et curés aux visages d’ange, tueurs à gages en maillot du Real de Madrid et procureures mangeuses d’hommes obsédées par la chirurgie esthétique… Un polar hispanique explosif qui nous dévoile, à travers une intrigue contemporaine sulfureuse, l’ultime secret de Frida Kahlo et de sa liaison clandestine avec Trotski quelques mois avant son assassinat.

 

Mon avis

Je n'avais pas lu de thriller depuis un bon moment, et je n'ai pas été déçue de renouveler l'expérience ! Tout les éléments essentiels au bon thriller sont présents dans ce roman, et Gregorio Leon nous livre une histoire digne d'une bonne série ou d'un bon film policier comme on les aime. J'ai beaucoup aimé l'ambiance générale, parfaitement rendue par l'auteur. On se retrouve soudain à des milliers de kilomères, dans les bas-fond de Mexico, au milieu d'une sombre histoire de trafiquants de drogue. Je visualisais très bien l'univers, mêlant cultes religieux souterrains, corruption et policiers pas très clairs. Cependant, je suis restée un peu sur ma faim en ce qui concerne le rapport à Frida Kahlo. Son histoire est relaté par Freddy Ramirez, un journalisme spécialiste de l'artiste, qui écrit un roman sur sa liaison avec Trotski et ce qui entoure le meurtre de ce dernier. J'ai aimé cette touche historique, mais j'attendais quelque chose de plus concernant le soi-disant mystérieux secret. J'ai trouvé que l'intrigue du tableau volé a complètement été éclipsée par l'enquête parallèle sur les meurtres, et qu'il n'y avait pas vraiment de rapport entre les deux. Je crois que je m'attendais plus à quelque chose de similaire au Da Vinci code, étant donné que la quatrième de couverture évoquait des messages codés et des secrets. Seulement voilà : pas de secret à l'horizon, rien qui pourrait soulever une folle théorie sur la réelle histoire de Frida, et un dénouement assez décevant en somme. On apprend au milieu du livre l'identité de celui qui détient le tableau et la raison pour laquelle il a été volé, puis plus rien. De plus, j'ai trouvé que la résolution des meurtres arrive bien trop vite et que tout s'enchaîne de façon assez chaotique. Je me souviens avoir terminé le livre avec une sensation d'inachevé, comme si quelque chose manquait. Finalement, ce fut une lecture somme toute agréable et divertissante pour l'amatrice de romans policiers avec des ambiance bien particulières que je suis, mais une petite déception par rapport au sujet principal.

 

ch4

 

Challenge DF

12ème lecture