Depuis le temps que j'avais emprunté ce livre à une de mes amies, il était temps que je me mette à le lire ! J'ai donc pu profiter de la ronde actuelle du Cercle de lecture pour lire God save les Françaises de Stephen Clarke.

 

couv27489812

 

Quatrième de couverture

Paul West, notre Englishman préféré, a décidé de rester en France pour parfaire son éducation érotico-sentimentale.
Débarqué en France pour ouvrir une chaîne de salons de thé, Paul West (l’alter ego de l’auteur) a découvert les joies de notre pays dans God save la France. Après avoir subi quelques déboires professionnels, il a trouvé la Française de ses rêves mais il doit payer de sa personne auprès de ses beaux-parents. Et même s’il jure ses grands dieux que l’empoisonnement de sa belle-mère n’était pas prémédité, sa fiancée, depuis, ne le regarde plus tout à fait du même oeil…
À la fois sarcastique et tendre, cynique et optimiste, Stephen Clarke fait vivre à son héros les pires turpitudes et semble se délecter de le voir aux prises avec ces insurmontables obstacles que sont pour un Anglais la bureaucratie française, la vie quotidienne en Corrèze ou l’art d’accommoder les courgettes.

 

Mon avis

Suite à ses premières mésaventures en France et ses déboires avec les moeurs de ses habitants, Paul West est prêt à s'établir avec une autochtone. Il doit maintenant passer l'ultime épreuve des vacances chez les beaux-parents en Province. Après avoir lu le premier opus des aventures de Paul, God save la France, je m'attendais à une nouvelle satire hilarante des manies et des habitudes des Français. Cependant, si j'ai bien apprécié la première partie du roman, je me suis presque ennuyée dans la suite... La trame est plus suivie et m'a fait penser à un roman de chick-lit au masculin, aux intrigues prévisibles et aux blagues moins présentes et moins subtiles. Je n'ai malheureusement pas réussi à retrouver ce qui m'avait tant plu dans le premier tome, j'ai trouvé que le personnage et son cynisme s'essouflaient un peu. Le roman est pourtant loin d'être mauvais ! On y retrouve de la légèreté et toujours ce genre de situations dans lesquelles on est forcé de se reconnaître à un moment ou à un autre. J'ai particulièrement aimé le premier quart du livre, lors du séjour de Paul en Corrèze chez les parents de sa conjointe, qui m'a arraché de nombreux sourires, quelques rires et de bons souvenirs. Quelques clichés, oui, mais qui n'en sont pas moins véridiques ! Mais d'après moi, le roman aurait pu être un peu plus court et l'auteur aurait pu supprimer de nombreuses scènes sans grand intérêt. On sent que l'envie et l'intention sont là, mais le livre ne fait que surfer sur la vague du premier tome, ce qui est un peu dommage, car c'est une série qui me senblait prometteuse. Toutefois, God save les Françaises reste un bon divertissement et offre à son lecteur une petite pause légère et sans prise de tête !

 

bannirechallenge

21ème lecture

cercledelecture2013

Ronde d'avril/mai