En fouillant dans les tréfonds de nos PAL, on trouve parfois des livres dont on avait complètement oublié l'existence, ou même dont on n'avait aucune connaissance ! J'était en train de ranger ma bibliothèque la dernière fois, et j'ai rencontré Le Passager de Patrick Sénécal, et honnêtement, je suis toujours en train de me demander comment il a atterri là ! Et finalement, malgré ce mystère, je suis bien heureuse qu'il se soit retrouvé dans ma PAL, car ce fut une bien belle découverte !

 

248173~v~PASSAGER_LE

 

Quatrième de couverture

Étienne Séguin n'a pas trente ans. Originaire de Drummondville, demeurant depuis quelques années à Montréal, il vient d'accepter un poste de professeur de littérature au cégep de sa ville natale. Qu'à cela ne tienne, il fera l'aller-retour par l'autoroute 20, le trajet ne prend pas plus d'une heure, cela lui permettra d'écouter la radio et, surtout, d'oublier sa récente séparation !
Peu de temps après, Étienne remarque un autostoppeur, toujours posté au même endroit au moment où il passe. Pourquoi ne pas le faire monter afin de rompre la monotonie de la route ? Dès la première rencontre, le jeune homme comprend que son passager l'a connu dans son enfance. Mais voilà : Étienne souffre d'amnésie et n'a aucun souvenir de ses jeunes années. C'est alors que les questions surgissent dans son esprit : qui est donc ce passager qu'il a pris l'habitude d'embarquer ? Et qu'ont-ils fait ensemble, dans leur jeunesse ?

 

Mon avis

Patrick Sénécal est un auteur que j'avais envie de découvrir depuis longtemps. Connu pour ses romans d'horreur et pour son goût du gore, j'étais quand même un peu hésitante : je préfère de loin les histoires angoissantes et psychologiques que celles qui proposent de grandes effusions de sang ! Cependant, lorsque j'ai vu qu'il faisait partie de la sélection de livres qu'Ika avait choisis dans ma PAL pour le Challenge Livra'2 version Québec Livresque (notre petit groupe de lecteurs et lectrices du Québec), je n'ai pas hésité, en me disant que ce serait une bonne occasion. Après quelques réticences, je me suis finalement lancée et j'ai dévoré le roman en une journée ! À peine quelques pages lues, le temps d'entrer dans l'action, et je n'étais plus capable de le reposer, les pages se tournaient toutes seules. Le Passager n'est pas à proprement parler un roman d'horreur, mais il s'apparente plus à un thriller angoissant. L'ambiance créée par l'auteur est d'une tension incroyable, j'ai eu le cœur qui s'est emballé à plusieurs reprises. Le ton employé est assez familier, vulgaire par moments, mais j'ai trouvé que ça ajoutait une touche de réalisme au récit, ce qui le rend encore plus stressant. On se prend à se poser les mêmes questions qu'Étienne, on veut savoir qui est ce mystérieux passager et surtout ce qu'ils ont bien pu faire de si terrible dans leur enfance. Il y a bien évidemment quelques scènes assez sanglantes, mais rien de bien méchant, comparé à ce que j'imagine qu'on peut trouver dans les autres romans de Sénécal ! La fin est complètement inattendue et m'a laissée la bouche grande ouverte pendant quelques minutes, j'en ai été toute retournée ! J'ai beaucoup aimé ce twist final, qui donne tout son sens et son intérêt à l'histoire. J'ai été absolument ravie de découvrir Patrick Sénécal avec ce roman, cependant, j'ai pu constater à quel point il était doué pour créer des ambiances terrifiantes et j'imagine que ses livres les plus gores doivent être insoutenables, alors je ne suis pas sûre d'être encore prête à me lancer dans le reste de son œuvre... Mais j'ai quelques autres titres qui me font envie, on verra bien ! En tout cas, c'est vraiment un livre que je recommande à tous les amateurs d'angoisse et de sensations fortes, et à ceux qui souhaitent découvrir le talent de cet auteur québécois.

 

bannirechallenge

39ème lecture

ccan

1ère lecture

decc81couverte-quecc81bec-challenge

1ère lecture