Une semaine que je n'ai pas mis le blog à jour... Ça se voit que je n'ai presque plus une minute à moi ? ^^ Entre le boulot et le séjour de ma petite soeur chez moi, j'avoue que je laisse un peu le blog à l'abandon... Pourtant j'ai pas mal de chroniques intéressantes en stock ! Mais pour l'instant, je dois rattraper mes LC, sur lesquelles j'ai forcément pris un peu de retard... Avec quelques jours de délai, voici donc mon avis sur Northanger Abbey de Jane Austen, lu dans le cadre du marathon Austen mis en place par BouQuiNeTTe sur Livraddict :)

 

9782264023803

 

Quatrième de couverture

La jeune et crédule Catherine Morland, férue de romans gothiques, découvre la ville de Bath, dans le Somerset. Elle y rencontre Henry Tilney, qui l'invite à séjourner à Northanger Abbey, propriété de son père. Lieu au nom évocateur, que son imagination présage étrange et inquiétant... Las : cette abbaye fort peu sinistre est en réalité pourvue de tout le confort moderne ! Une nuit passée dans une chambre isolée apportera-t-elle à l'impressionnable héroïne son lot de délicieuses terreurs, comme promis par Henry ?

 

Mon avis

Autant j'avais dévoré Orgueil et préjugés avec avidité, autant ce roman austénien m'a donné un peu plus de fil à retordre. Ma lecture a été un peu plus fastidieuse, et je me suis longtemps demandé, pendant presque la moitié du roman, où le récit allait me mener. Car il faut attendre la seconde partie du livre avant que l'héroïne ne mette les pieds dans cette fameuse Northanger Abbey ! J'ai eu beaucoup de mal avec le fil conducteur de l'histoire, qui m'a paru un peu flou, jusqu'à ce que je me rendre compte que finalement dans ce roman, ce n'était pas tant l'histoire de fond qui était intéressante, mais sa construction et le ton employé par l'auteur. Car s'il y a une chose à retenir de Northanger Abbey, c'est bien l'humour et la finesse de Jane Austen, que j'ai pris beaucoup de plaisir à retrouver ! J'ai eu l'impression de lire un roman parodique, et je pense ne pas trop me tromper en avançant que cela en est bien un. Tout au long de ses pages, Jane Austen se moque effrontément. Tout y passe : les hommes et leur côté rustre et basique, leur amour des voitures et des chevaux, à travers le personnage de l'odieux John Thorpe qui n'a d'yeux que pour sa belle carriole décapotable, et les femmes et leur intérêt futile des belles toilettes et des bals. J'ai beaucoup aimé les interventions directes de l'auteur à l'attention du lecteur, en se moquant ouvertement de son héroïne, qui est très caricaturée. Catherine Morland est en effet un personnage assez stéréotypé : elle est très naïve et passe son temps à se faire avoir ! Si j'ai admiré le talent certain de Jane Austen, qui m'a réellement épatée encore une fois, je ne garderai cependant pas de souvenir incroyable de ce roman, pour la simple raison que je n'ai pas vraiment accroché à l'histoire ni aux personnages. Mais Northanger Abbey est toutefois un livre à lire, qui ravira les amoureux de Jane Austen :)

 

Les avis de : Litté.-13, unchocolatdansmonroman, Alison Mossharty, Amanite, Parthenia, LeaDelphine, Kincaid40, Elahbulle, BouQuiNeTTe

 

Challenge DF

39ème lecture

logo JABKT1